Pourquoi choisir l’isolation soufflée ?

Les travaux d’isolation au niveau de la toiture et des combles sont souvent les premières choses à faire lors d’une rénovation thermique chez-soi. Les chaleurs montent et c’est par là qu’elles s’échappent le plus. Plusieurs méthodes sont préconisées, parmi elles : l’isolation soufflée. Cette technique est très rapide, mais surtout beaucoup moins coûteuse, c’est donc la méthode à choisir pour économiser votre temps et votre argent, de plus, elle est très efficace. Ensemble, faisons le point sur cette fameuse méthode d’isolation, suivez nous jusqu’à la fin pour tout savoir.

L’isolation soufflée, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le principe de l’isolation soufflée est simple, il consiste à appliquer du vrac isolant sur les zones qu’on souhaite traiter. Avec un système d’insufflation, il faut déposer une bonne couche de laine de verre sur l’intégrité de la surface. Il s’agit d’un système qui ne laisse aucune démarcation, et ce, en offrant une isolation continue et très performante.

Cette opération se réalise grâce à un souffleur très puissant qui va venir envoyer l’isolant en vrac afin de bien couvrir le plancher. Celui-ci se trouve sur le plancher ainsi que sur ses interstices.

L’isolation soufflée est la méthode la plus recommandée pour l’isolation des combles perdus, ce qui veut dire, les combles inhabitables, que vous n’envisagez pas d’aménager pour différentes raisons, comme une présence de poutres ou une hauteur trop basse sous plafond, notez que cette zone n’est pas chauffée. Alors, il faut directement appliquer l’isolant sur le plancher pour isoler toutes les pièces inférieures.

Quels sont les points forts de l’isolation soufflée

La méthode d’isolation soufflée présente plusieurs avantages, en voici les plus importants :

Un prix modéré

Évidement, la pose de l’isolation par insufflation nécessite l’intervention d’un professionnel, celui-ci est un technicien qui va projeter l’isolant en vrac rapidement par le biais d’un souffleur. Ce moyen est très rapide, mais pas que, il permet une couverture parfaite pour toute la surface qu’on souhaite isoler. Et c’est la raison pour laquelle les frais finaux sont relativement faibles comparés aux autres techniques.

Une méthode efficace

L’isolant en vrac peut se déposer sans problème dans les interstices qui se trouvent à la surface du plancher des combles. De plus, les angles se traitent d’une façon très efficace pour éliminer toutes sortes de ponts thermiques.

Une efficacité énergétique

L’isolation par insufflations influence le confort thermique immédiatement. Dès que vous terminez vos travaux, vous allez gagner jusqu’à 3 °C dans votre maison, vous n’aurez donc pas à augmenter la puissance de votre chauffage.

Un meilleur entretien pour l’isolation des combles perdus

Si vous voulez opter pour la méthode de l’isolation soufflée, notez que vous devez faire une rénovation dans 20 ans si un dégât des eaux se produit, car un complément d’isolant est essentiel pour la conservation des performances thermiques.

Comment procéder à la pose d’isolation soufflée ?

Avant de faire appel à un technicien pour la pose d’une isolation soufflée, il faut d’abord vous assurer que la hauteur sous vos combles perdus est d’un mètre au minimum. De plus, il est essentiel d’avoir les conditions nécessaires pour des résultats de travaux optimaux. En effet, l’isolation soufflée est généralement proposée uniquement pour des combles perdus, inhabitables.

La pose de celle-ci se déroule en plusieurs étapes, les voici :

  • Placer des déflecteurs sur les zones basses de la toiture pour éviter le contact entre l’air et l’isolant en vrac.
  • Nettoyer le plancher ;
  • Marquer l’emplacement des boîtiers électriques ;
  • Poser des piges comme repères afin d’identifier le niveau de l’isolant que vous souhaitez poser ;
  • Insuffler l’isolant en vrac pour réaliser une couvrance bien homogène ;
  • Terminez par le nettoyage.

Enfin, les travaux sont plutôt rapides et simples à faire. Néanmoins, il est important de savoir que l’isolation soufflée peut causer de la poussière qui peut aller vers les autres pièces, surtout à travers la trappe.

Retour haut de page