Comment choisir l’isolation de votre faux plafond ?

Vous n’en pouvez plus des désagréments sonores des voisins, vous voulez que votre maison reste toujours à la température idéale, pensez à isoler votre faux plafond. Pour savoir comment faire et quel type d’isolation choisir, nous vous invitons à lire notre article.

Faux plafond, optez pour une isolation deux en un

Pour votre isolation, vous n’êtes pas obligé de choisir. En effet, il existe des matériaux qui combinent à la fois isolation phonique et thermique. En voici deux parmi les plus utilisés.

La laine de roche

À la fois isolant thermique et phonique, ce matériau protège également des incendies. Elle est produite à partir des roches volcaniques (le basalte), il s’agit donc d’un élément minéral naturel parfaitement sain pour votre santé. Par ailleurs, elle est très facile à mettre en place. Enfin, il s’agit d’un produit durable et éco responsable.

La mousse composite

Faite à partir de polyuréthane, sa réputation dans le domaine de l’isolation n’est plus à faire. Bien que peu épaisse, elle remplit parfaitement ses fonctions d’isolation phonique et thermique. Ainsi, vous pouvez la placer n’importe où dans la maison sans perdre de l’espace pour autant. Qui plus est, la mousse composite est très étanche, elle résiste à l’eau comme à la poussière.

Il existe bien évidemment d’autres matériaux, tels que la laine de verre dont l’isolation se porte essentiellement sur les bruits. Vous avez donc largement le choix, en fonction de vos besoins et de votre budget.

Comment isoler son faux plafond ?

Deux situations sont à distinguer. Si vous n’avez pas encore de faux plafond et que vous prévoyez de l’installer, il vous suffira de mettre votre isolation sur la charpente métallique avant de déposer les plaques de plâtre. Si au contraire, votre plafond est déjà là et que vous souhaitez l’isoler, vous pouvez percer un trou dans votre plafond, puis à l’aide d’une machine appelée souffleuse, insufflez votre isolant à l’intérieur. Si vous pouvez accéder au plénum, c’est-à -dire l’espace entre le plafond et le faux plafond, il vous suffit de dérouler votre matériel tout en veillant à laisser un tiers de volume vide. Celui-ci est indispensable à toute isolation réussie. Bien évidement vous pouvez choisir de réaliser les travaux vous-même, mais rien ne vaut le travail d’un professionnel.

Combien cela coûte-t-il d’isoler un faux plafond ?

Le coût des travaux est extrêmement variable, en effet, il dépend de plusieurs facteurs :

  • Le matériau isolant choisi ;
  • La superficie de la surface à isoler ;
  • L’accès à votre faux plafond ;
  • La technique d’isolation…

Pour ce qui est de la laine de roche, sachez qu’elle coûte en moyenne 5 à 10 euros le mètre carré. Le polyuréthane est quant à lui bien plus cher, son prix va de 45 à 60 euros le mètre carré.

La main-d’œuvre, quant à elle, est au prix d’une vingtaine d’euros par mètre carré. Le prix varie bien évidemment en fonction des entreprises et des techniques utilisées.

Si vous souhaitez avoir une idée plus précise, vous pouvez demander un devis gratuitement sur internet sur de nombreux sites. Il suffit de remplir un questionnaire en indiquant les caractéristiques de votre faux plafond (type, superficie, état, etc).

Pour résumer, malgré son prix qui peut s’avérer un peu élevé, isoler son faux plafond reste une très bonne idée. Cela va vous permettre d’économiser sur vos factures de gaz et d’électricité. C’est un investissement rentable sur le long terme. En plus, cela améliore le confort de votre habitation et quoi de plus important que de se sentir bien chez-soi. N’hésitez donc pas à prendre contact avec une entreprise ou un artisan pour réaliser vos travaux en toute sécurité.

Retour haut de page