Guide de la rénovation de l’isolation des rampants

Selon les études menées par les professionnels du bâtiment et de l’isolation, plus de 30 % des déperditions de chaleur dans une maison sont causées par une mauvaise isolation de la partie supérieure de la maison, surtout celles qui ont été bâties avant 1975. C’est une source de surconsommation énergétique importante.

Pour remédier à cela, il faut adopter les bonnes méthodes concernant l’isolation, surtout celle des rampants de toiture, puisque c’est une partie importante de la toiture. Pour vous aider dans votre projet de rénovation d’isolation des rampants, nous vous proposons de retrouver toutes les méthodes, les matériaux et les facilités de financement ci-dessous.

Rénovation d’isolation des rampants : comment procéder ?

Avant toute chose, il faut commencer par faire une étude de votre projet pour déterminer les bonnes actions et le budget adéquat pour les financer. En pratique, il s’agit de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour diagnostiquer l’état actuel de votre toiture, ceci vous permettra d’avoir une meilleure idée sur l’étendue des dégâts, mais essentiellement, de profiter de certaines aides de l’État pour financer votre projet.

Cette étape est primordiale pour la réussite de votre projet, car un bon professionnel dans le domaine de l’isolation vous aidera à mieux choisir la méthode d’isolation parfaite pour vos rampants, en plus des matériaux les plus efficaces pour augmenter le confort thermique de votre maison. Vous pourrez déterminer avec précision vos besoins avant de passer à la mise en place et la réalisation de votre projet.

Sachez que la rénovation de l’isolation de vos rampants vous permet de profiter de plusieurs avantages, tant financiers qu’en matière de confort. En effet, une bonne isolation augmente le confort thermique de votre maison tout en réduisant sa consommation énergétique pour atteindre un degré d’efficience élevé, c’est un critère important pour l’estimation de votre bien en cas de vente, d’autant plus que le coût de votre facture d’énergie est nettement moins important.

Techniques et matériaux d’isolation des rampants : lesquels choisir ?

En termes de techniques d’isolation des rampants, vous pouvez opter pour l’une des deux solutions disponibles, à savoir l’isolation par l’intérieur ou l’extérieur. Le choix de la technique d’isolation dépend essentiellement de vos besoins, de la superficie des combles et de leur utilisation. Ainsi, une isolation par l’intérieur qui nécessite la pose d’une ou de deux couches d’isolant nécessite plus d’espace, le contraire de l’isolation par l’extérieur.

Quelle que soit la méthode pour laquelle vous optez, il ne faut pas négliger la pose d’un film anti-vapeur tourné vers le plafond de la maison, puisque la vapeur contribue à la détérioration du bois de la charpente.

Pour ce qui est des matériaux d’isolation, vous avez le choix entre :

  • Les isolants d’origine naturelle : les plaques de liège, la laine de bois, le chanvre, la laine de mouton etc. ;
  • Les isolants d’origine synthétique : principalement le polyester et le polyuréthane extrudé ou expansé ;
  • Les isolants d’origine minérale : la laine de roche, la laine de verre ou encore la perlite cellulaire.

Les aides pour la rénovation de l’isolation des rampants

Rappelez-vous, le recours à un professionnel certifié RGE est indispensable pour pouvoir profiter des aides de l’État pour financer votre projet de rénovation de l’isolation des rampants de votre toiture. Le montant des aides est souvent fixé en fonction de la géolocalisation de votre maison, de votre niveau de revenu et de votre situation personnelle.

De cette manière, vous pouvez profiter de MaPrimeRénov’, de l’éco-PTZ ou encore de la TVA à 5.5 %. Ces aides vous seront nécessaires pour réduire la charge des travaux, mais aussi, pour garantir un niveau de qualité supérieur pour la rénovation de l’isolation de vos rampants.

Retour haut de page